J’accompagne depuis quelques semaines des personnes qui cherchent à réparer une grosse cassure. Nous sommes au début du travail et pourtant je suis toujours surprise, voire incroyablement surprise par le courage déployé par ces individus.

Car il en faut du courage pour décider de venir travailler sur une cassure.

Car il en faut du courage pour regarder la cassure et la souffrance qui en découle.

Car il en faut du courage pour accepter de réparer, et commencer cette route vers le mieux-être.

A vous qui osez, qui prenez le taureau par les cornes, qui avancez dans une thérapie quelle qu’elle soit, BRAVO !

Merci d’accepter ces parties de la vie plus douloureuses.

Merci d’en faire quelque chose.

Merci de devenir des samouraïs et des onna-bugeisha (femmes samouraïs).

Merci de prendre soin de vous.

Merci d’avoir ce courage.

Merci de vivre.

Merci d’essayer.

Le courage est une valeur précieuse et tellement peu mise en valeur, j’avais besoin de vous le dire, BRAVO et merci !

Véronique

Crédit photo Estelle Juvet