Le kintsugido, la voie de la réparation.

Cela fait plusieurs années que je propose cet accompagnement. Cette possibilité de réparer ses cassures intérieures avec le kintsugi comme outil.

Par le kintsugi, je répare une céramique cassée et j’y dépose de l’or. La dynamique que je propose est identique.

Un processus de guérison, de réparation, de cicatrisation. Il prend du temps. Chaque moment est un espace pour que la blessure puisse se refermer, avec douceur et créer une cicatrice qui deviendra fierté. Elle sera mise en lumière, avec de l’or ou pas.

Ce cycle dure 12 semaines à raison d’une séance par semaine. Il se fait en groupe, afin que des oreilles, des yeux et des cœurs soutiennent le travail intérieur.

Le groupe est une partie essentielle de l’accompagnement. Il n’est pas là pour juger et comparer, mais plutôt pour se serrer les coudes, se retenir pour ne pas vaciller, s’accrocher quand le besoin s’en fait ressentir.

Et l’art-thérapie est mon outil. Il permet de ne pas confronter et, en même temps, de ne pas esquiver ce qui se passe. Il est possible de prendre soin de son espace intérieur avant de prendre soin de sa blessure. Je propose des créations qui servent à soi en séance et dans la vie, le quotidien. Rien n’est laissé au hasard. Tout ce qui se passe constitue un terreau favorable à la transformation et la personne repartira avec une magnifique marque en or.

Quand le moment est venu de s’occuper des traumas, des viols, abus, manipulations, burn-out et autres, le kintsugido est une solution et un cycle de réparation.

Alors le kintsugido est pour vous.

Le prochain cycle commence le 6 septembre de 14h30 à 17h.

Si cet horaire ne vous convient pas, merci de m’écrire un message, je ferai peut-être un deuxième groupe avec un horaire en soirée.

Au plaisir de vous rencontrer.