Depuis plusieurs années, je propose des initiations au kintsugi traditionnel. J’apprécie beaucoup ce temps de rencontre entre les personnes intéressées et cette technique particulière. Mais c’est quoi, le kintsugi ?

Il s’agit d’une technique ancestrale japonaise de réparation de la céramique. On y dépose même de l’or 24 carats, de l’or pur ! Cette manière de rassembler les morceaux des objets date du XVème siècle, l’époque des shoguns (sorte de préfets ou de juges de paix)) et de samouraïs.

Cette manière de faire utilise la sève d’un arbre, l’urushi, comme ingrédient de base. Celui-ci, en durcissant, permet de coller puis de protéger la réparation. C’est un produit entièrement naturel dont la réaction enzymatique donne une laque dure et solide. Mais, comme toutes les réactions naturelles, elle prend du temps. Le kinstugi est aussi l’apprentissage du temps qui passe, de ce temps juste qui permet la réparation ou la protection.

Ensuite, quand le travail est assez bien fait (le kintsugi est aussi l’art de l’imperfection), on dépose l’or sur la cicatrice ainsi créée. Et là, la magie opère.

Lors d’une initiation au kintsugi, je propose de vous essayer à toucher, mélanger, travailler avec l’urushi. Sans vraiment aller jusqu’à la réparation proprement dite, vous travaillerez sur un objet qui sera transmis aux participants suivants. Vous nettoierez et mettrez de l’or sur un gobelet préparé pour vous par quelqu’un d’autre. Vous repartirez ainsi avec VOTRE objet et son or.

J’aime partager ce temps de la rencontre, de l’émerveillement, de la découverte du kintsugi et du thé avec celles et ceux qui viennent dans mon cabinet pour une initiation.

Pour moi, le kintsugi parle de réparation des objets, j’en conviens, mais aussi de raccommodage de soi, et cette part invisible du travail est essentielle à mes yeux.

Si vous êtes intéressé·e·s par cette manière incroyable de réparer la céramique, ou si cette histoire d’or vous intrigue, inscrivez-vous !

La prochaine initiation aura lieu le 15 avril. La suivante le 10 juin. Il ne reste que quelques places. Je ne prends pas plus de 8 personnes, afin d’être présente à chacun·e.

Et si vous préférez une vraie formation, le prochain cours aura lieu du 26 au 29 mai 2023. Il n’y en a qu’une par année.

Quatre jours pour apprendre à utiliser l’urushi, cà ommencer à réparer l’objet que vous avez apporté et travailler avec des bols préparés pour vous.

Quatre jours pour rencontrer l’âme du kintsugi et son imperfection.

Quatre jours entre thé, soi et l’or. Un temps de magie hors de la vie et du quotidien.

Pour s’inscrire, c’est ICI !

Si vous souhaitez être accompagné·e pour réparer votre objet en temps réel, vous pouvez aussi vous inscrire aux séances qui ont lieu, chaque lundi soir, de 17h30 à 19h (en bas de la page internet).

Chaque cassure mérite la plus belle des réparations.